CERRHUD

Facteurs associés à l’intention de vacciner contre la COVID-19 au Bénin en 2021 : une étude transversale

Elias Martinien Avahoundje 1Jean-Paul Dossou 1Armelle Vigan 1Ibrahima Gaye 2Christian Agossou 1Christelle Boyi 1Kefilath Bello 1Joël Mikponhoué 1Mouhamadou Faly Ba 2Adama Faye 2 3Valéry Ridde 2 4

Abstrait

Introduction : Le développement de vaccins contre la COVID-19 a suscité un espoir considérable dans le contrôle de la pandémie. Dans l’optique de promouvoir une bonne couverture vaccinale, cette étude visait à mesurer l’intention vaccinale contre la COVID-19 et à comprendre les facteurs qui la favorisent.

Méthode : En avril 2021, nous avons mené une étude transversale et analytique au niveau national à travers une enquête téléphonique auprès des Béninois âgés de 18 ans ou plus. Nous avons utilisé une méthode d’échantillonnage par quotas marginaux (n = 865) selon l’âge, le sexe et le département. Nous avons construit le questionnaire en utilisant un cadre théorique d’intention de santé. Nous avons déterminé les facteurs associés à l’intention de vacciner contre le COVID-19 au Bénin à l’aide d’une régression logistique multinomiale au niveau de signification de 5 %.

Résultats : L’intention de vacciner était de 64,7 % ; 10,9 % de la population hésitait et 24,4 % ne souhaitait pas se faire vacciner. Penser qu’il était important de se faire vacciner (AOR = 0,274 ; IC = 0,118-0,638) ou que se faire vacciner contribuera à protéger ses proches du virus (AOR = 0,399 ; IC = 0,205-0,775) a augmenté l’intention de se faire vacciner. Avoir un niveau d’éducation élevé (AOR = 1,988 ; IC = 1,134-3,484), penser que le vaccin pourrait mettre sa santé en danger (AOR = 2,259 ; IC = 1,114-4,578) et entendre des choses négatives à propos du vaccin (AOR = 1,765 ; IC = 1,059-2,941) intention réduite de vacciner. De plus, croire que les créateurs du vaccin avaient assuré sa sécurité (AOR = 0,209 ; IC = 0,101-0,430) et croire qu’il était peu probable qu’il soit infecté après la vaccination (AOR = 0,359 ; IC = 0,183-0,703) diminuait l’hésitation. en faveur de l’intention de vacciner.

Conclusion : En avril 2021, les intentions de vaccination étaient élevées, mais pour maintenir ce taux élevé, il faut renforcer la confiance dans le vaccin et lutter contre la désinformation à son sujet.

Mots-clés : Bénin ; COVID 19; Intention; Vaccin.

Prev research
Next research